La traque du méthane a commencé

Y a de la loi dans le gaz ! Longtemps oublié des politiques de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, le méthane (CH4) est désormais dans le viseur de la Commission européenne.

Deuxième contributeur au changement climatique après le dioxyde de carbone (CO2) selon le GIEC, le méthane serait aujourd’hui la cause de 20% du réchauffement anthropique de la planète avec trois secteurs responsables de 95% des émissions (l’agriculture à 56%, les déchets à 26% et l’énergie à 19%).

Mais son pouvoir de nuisance reste encore mal maîtrisé puisqu’on constate depuis plus d’une décennie, « une augmentation significative et inexpliquée de la concentration de méthane dans l’atmosphère», a expliqué le chercheur de l’Université de Columbia Jonathan Elkind à BloomergComme Vert l’avait rapporté, les émissions de méthane issues de l’industrie fossile auraient été sous-estimées de 25 à 40%.

Le 14 octobre dernier, la Commission européenne a officialisé sa « stratégie méthane » visant à réduire de 35 à 37 % ses émissions de CH4. Celles-ci représentent actuellement 5% du total mondial – les gaz émis par des sociétés européennes à l’étranger ne sont pas comptabilisés. Bruxelles prévoit de […]


>> Lire la suite dans Vert (26 octobre 2020)