L’éolien prend la mer

Huit ans après l’attribution des premiers projets, l’éolien en mer entre enfin dans sa phase industrielle. Parallèlement, la publication de la programmation pluriannuelle de l’énergie et l’organisation de débats publics tracent la voie pour de nouveaux projets.

On entre dans une nouvelle ère », se réjouit Matthieu Monnier, en charge des dossiers éolien en mer à France Énergie Éolienne (FEE). Lui qui a chroniqué les années de marasme administratif peut désormais commenter l’avancée des projets. L’heure est aux pelleteuses, aux premières pierres et aux créations d’emplois. « Les quatre projets alloués en 2012 sont, logiquement, les plus avancés. Mais en tout, ce sont onze parcs éoliens en mer qui sont programmés pour entrer en service entre 2022 et 2027 », rappelle-t-il. « Ils représentent une puissance cumulée de plus de 3,6 GW ».

Raccordements en cours

Les premiers travaux sur site ont commencé il y a onze mois, à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, pour le raccordement […]


>> Lire la suite dans le Journal de l’Eolien (septembre-octobre 2020)