Energie-Climat : à quoi ressemblera l’après Covid-19 ?

Quelles leçons tirer de la crise sanitaire du coronavirus ? En attendant les futurs plans de relance au contenu plus ou moins carboné, Contexte passe en revue les nombreux avis d’experts publiés sur les effets mitigés, pour l’énergie et le climat, de la pandémie.

Une demande en baisse, des prix en chute libre

Confinement oblige, la baisse d’activité française se ressent sur la demande en énergie : -15 % en moyenne pour l’électricité, idem pour le gaz. Le phénomène est également européen et devrait s’amplifier à mesure que l’épidémie se propage. Résultat, les prix de gros décrochent : -40 % sur Epex Spot depuis fin février. Corrélés à ceux du pétrole, les cours du gaz subissent en outre le choc d’offre lié à la guerre des prix entre l’Arabie Saoudite et la Russie.

« De façon concomitante, le prix de la tonne de CO2 s’effondre sur le marché européen », observent Jacques Percebois et Boris Solier, chercheurs associés à la chaire Économie du climat, dans une tribune sur Connaissances des énergies. « Bien que la production électrique française soit décarbonée à plus de 90 %, cela devrait renforcer la baisse des prix de gros du fait des interconnexions avec les autres pays d’Europe de l’ouest plus émetteurs de CO2. »

Des énergéticiens touchés au portefeuille

Les premiers touchés seront les producteurs et fournisseurs d’énergie. Ce d’autant plus que […]


>> Lire la suite sur Contexte (accès premium)