Éolien en mer : un fiasco à la française ?

Il y a trente ans à peine, des ingénieurs danois faisaient le pari d’aller capter les vents au large, plus forts et réguliers que sur terre, pour en tirer de l’énergie. Aujourd’hui, l’éolien en mer est en passe de devenir une énergie mature alimentant en électricité près de 15 millions de foyers européens. Le succès est également industriel avec plus de 110 000 emplois créés. La France, avec ses 3 500 kilomètres de côtes, a un potentiel parmi les plus importants… mais toujours aucun parc en mer. Des projets devenus obsolètes et ruineux s’épuisent aujourd’hui devant les tribunaux et les promesses industrielles sont compromises. Comment en est-on arrivé là ?

Tirant parti de progrès techniques spectaculaires et des premiers effets de l’industrialisation, l’éolien en mer est passé en quelques années seulement du statut de
pari technologique à celui d’énergie (quasi) abordable. Radicale, la chute des prix a mis K.-O. les prédictions les plus optimistes […]

nexus114.jpgnexus.jpg

>> Lire l’intégralité de l’article dans le Nexus n°114 (janvier/février 2018)