Manipulation ou éducation ? Souriez, vous êtes nudgés !

Fondés sur les enseignements de l’économie comportementale, les nudges (ou « coup de pouce » en français) se traduisent par une subtile reconfiguration du contexte ou de l’environnement de choix de façon à orienter nos comportements vers ce qui est souhaitable, pour nous, pour la collectivité et pour la planète. De plus en plus utilisés par les pouvoirs publics et les entreprises, ces petits rien aux grands effets sont tout autour de nous, sans que l’on s’en aperçoive toujours. Alors, la manipulation, ça a du bon ?

Quel est le point commun entre une case pré-cochée sur votre déclaration d’impôt, des empreintes de pas sur la chaussée qui mènent à la prochaine poubelle et une application mobile qui fait de vos bonnes résolutions des défis collectifs ? La réponse, c’est le nudge ou « méthode douce pour inspirer la bonne décision », du titre du best-selleri qui a popularisé le concept en 2008. Pour ses théoriciens américains, l’économiste Richard Thaler et le juriste Cass Sunstein, le nudge « est une architecture du choix qui modifie de façon prévisible le comportement des gens sans interdire aucune option ».

Du neuf avec du vieux

Tout cela vous rappelle quelque chose ? C’est normal, le nudge plonge ses racines dans […]

>> Retrouvez l’intégralité de l’article dans le Nexus n°11 (juillet/août 2017)